Halte Patrimoine - Les Bateaux Historiques

VISITES TRITON 25

Port Saint Nicolas, face au 5 Quai des Martyrs-de-la-Résistance

78700 CONFLANS-SAINTE-HONORINE

INDIVIDUELS :           les dimanches de mai à septembre de 15h à 18h

                                        Entrée : 3€ - Visites gratuites  pour les enfants accompagnés

GROUPES :   1-Groupes non spécialistes de batellerie, contacter 

                        Service groupes – BIT de Poissy – OTI GPSEO – Tél : 01 30 74 60 65 contact.oti.gpseo@gmail.com

                    2-Groupes spécialistes de batellerie, contacter                                            association.aamb@laposte.net

---------------------------------------------------------------------------------------------------

L'association des Amis du Musée de la Batellerie a acquis pour les sauver du déchirage plusieurs bateaux.

A.A.M.B. bigue (ponton-grue), début Xxe siècle 
JACQUES remorqueur, 1904 
TRITON 25 remorqueur-pousseur, 1954 
 

Ces bateaux sont regroupés à Conflans-Sainte-Honorine à la Halte Patrimoine

En 2001, l'association obtient un emplacement pour ses bateaux, en contrebas du Musée de la Batellerie et aménage la "Halte-Patrimoine", au Port Saint-Nicolas (face au 5 quai des Martyrs-de-la-Résistance). Une passerelle est construite, des ducs-d'Albe sont installés, la Halte Patrimoine est inaugurée lors du Pardon National de la Batellerie, en juin 2001.  

  A.A.M.B.

Ponton-grue du début du 20ème siècle, modernisé dans les années 1950, mesurant 13.50 m sur 5 m, est à la fois une pièce de musée et un objet utilitaire. En effet, cette ancienne bigue, est achetée en 2001 par l'AAMB pour servir de ponton d'amarrage aux remorqueurs historiques et d'embarcadère pour les visites. Troisième unité à flot de l'AAMB, son rôle est de premier ordre pour la Halte Patrimoine.


Le JACQUES


" JACQUES " 
remorqueur de Seine a été construit à Creil (Oise) en 1904 à partir de plans de Guêpe moyenne de 1900.


Caractéristiques :

Longueur : 22,70 m, largeur : 3,85 m, tirants d'eau AR : 1,80 m, AV : 0,70 m. Il est équipé d'abord d'une machine à vapeur type pilon compound à condensation par mélange de 150 hp puis en 1959 de 2 moteurs Baudoin type DK6 de 150 ch chacun. Sa vitesse moyenne en route libre et remorqueur seul atteint 18 km/h ; sa vitesse de remorquage avec de 800 à 1 000 T est de 6 km/h.
L'Association des Amis du Musée de la Batellerie a accepté son achat pour le franc symbolique après s'être assurée de l'état de conservation du bateau, le restaure et a obtenu son classement au titre des Monuments Historiques en 1997. Actuellement seuls quatre autres remorqueurs sont protégés à ce titre.
Son sauvetage a débuté en septembre 1996 sous le contrôle scientifique du Musée. Il est hautement symbolique pour l'histoire de la Basse-Seine, car il est le dernier exemplaire de ce type des célèbres remorqueurs " Guêpes " appartenant à la " Société Générale de Touage et Remorquage " et dont le siège social et les ateliers étaient situés à Andrésy, (Yvelines), au confluent de la Seine et de l'Oise, face à Conflans-Sainte-Honorine.

Historique de la restauration :

L'AAMB a déjà investi près de 70 000 € pour le sauvetage et la restauration. : - sablage, sondage et expertise de la coque, - sablage de toutes les superstructures,- travaux de grosse chaudronnerie sur la coque, les différents cabanages et la marquise, - peintures, - etc. Tous les ans le Conseil d'Administration vote un budget de fournitures et de travaux qui suit les aides financières extérieures. 

Le JACQUES est principalement subventionné  le Ministère de la Culture (DRAC IdF), et par  la Ville de Conflans-Sainte-Honorine, le Conseil Départemental des Yvelines, HAROPA - Ports de Paris. Le JACQUES est le dernier grand témoin de l'âge d'or de la capitale de la batellerie et du remorquage fluvial français. Après sa restauration complète, il devrait s'imposer comme un élément essentiel de l'image du Musée de la Batellerie et des voies navigables, de la ville de Conflans-Sainte-Honorine.

Le bateau est de retour à la Halte Patrimoine en 2015... pour sa mise en conformité aux normes européennes, après expertise et sondage de la coque (obligatoire tous les 10 ans), et nouvelles peintures intérieures et extérieures. Un budget de 100 000 euros y est consacré, largement subventionné par la DRAC Ile-de-France et le Conseil Départemental des Yvelines.







Le TRITON 25


                                                                              TRITON 25                                                                                           remorqueur-pousseur « ambassadeur » de l'Association des Amis du Musée de la Batellerie.

Caractéristiques 

Longueur : 24,50 m, largeur : 5,05 m, tirant d'eau : 1,80 m, tonnage : 25 t, moteur principal : Baudoin 400 ch 8 cylindres, vitesse à blanc : 18 km/h, vitesse en charge : 6 km/h avec 5 bateaux type Freycinet (1 500 t) en remorquage et 6 km/h en poussage avec 2 000 t en barges.

Historique :

Il a été commandé au chantier naval Carel et Fouché, à Petite-Synthe (Nord) par la S.R.P.F (Société de Reconstruction du Parc Fluvial) en dommage de guerre pour remplacer le TRITON 22 détruit par les bombardements à Creil (Oise) en 1944. Il a été acheté et est entretenu par l'Association des Amis du Musée de la Batellerie depuis 1997. L'AAMB a obtenu son inscription au titre des monuments historiques en 2019. Il est visitable à quai. 



Le TRITON 25 (en parfait état de naviguer) participe aux fêtes, expositions, manifestations sur l'eau organisées dans le bassin de la Seine (St Mammès, Bobigny, La Frette, Paris-La Villette, Poses, Vernon, Longueil-Annel...).